Le mélanome oculaire est une tumeur rare, touchant environ cinq personnes sur un million; quelque 200 cas sont diagnostiqués chaque année au Canada. Comme les autres mélanomes, il se développe à partir des mélanocytes, les cellules qui produisent la mélanine, ce pigment qui donne leur couleur à la peau, aux cheveux et aux yeux, et forme les grains de beauté. S’il ne représente que 5 % des mélanomes, c’est un mélanome rapide et agressif, qui représente 9 % des décès liés à un mélanome. On l’appelle aussi mélanome uvéal, oculaire étant un terme plus général; 90 % des mélanomes oculaires primaires se développent dans la choroïde.

Il n’existe pas de facteurs de risque établis pour le mélanome oculaire, mais il survient souvent chez les personnes âgées de plus de soixante ans qui ont les yeux bleus et la peau claire. Le traitement peut être efficace si les tumeurs de l’œil sont détectées à temps. Environ 50 % des tumeurs se métastasent, généralement dans les deux à cinq ans. Les métastases apparaissent d’abord au niveau du foie dans plus de 90 % des cas et, plus rarement, au niveau des poumons, des os, du cerveau ou de l’abdomen.

WEBINAIRE (enregistrement disponsible) :

Mélanome oculaire – Traitements novateurs et au-delà [en anglais]

Et cliquez ici pour voir un e-book interactif de CureOM :

Guide du patient sur le mélanome oculaire [en anglais]

Pour plus d’information sur le mélanome oculaire, veuillez cliquer sur les liens suivants vers des documents téléchargeables que nous avons créés avec l’autorisation de CureOM, une initiative de la Melanoma Research Foundation. Merci à l’équipe de CureOM pour son inspiration et son soutien :

Fiche d’information sur le mélanome oculaire

Questions à poser à votre médecin – MO primaire

Questions à poser à votre médecin – MO métastatique

Fiche d’information sur le MO – Questions sur les soins de suivi [en anglais]

Fiche d’information sur le MO – Questions pour les soignants [en anglais]

LES DIFFÉRENTS TYPES DE MÉLANOMES DE L’ŒIL :

Mélanome de l’uvée

L’uvée est divisée en trois parties : la choroïde, l’iris et le corps ciliaire. Le mélanome de l’uvée peut se former dans l’une de ces parties et prend le nom de l’emplacement où la tumeur se développe :

Le mélanome choroïdien se développe dans la choroïde, un réseau de vaisseaux sanguins sous la rétine. C’est le type de mélanome de l’uvée le plus fréquent. Dans un article de 2012 [en anglais], la American Academy of Ophthalmology explique les différences entre le nævus choroïdien et le mélanome de la choroïde.

Le mélanome de l’iris se développe dans la face antérieure du globe oculaire, soit la partie colorée de l’œil. En général, il évolue lentement et ne se propage pas (métastases) à d’autres parties du corps.

Le mélanome du corps ciliaire se produit dans la partie située en arrière de l’iris. Il a tendance à grossir et à se métastaser au foie plus rapidement que le mélanome de l’iris.

Mélanome conjonctival

La conjonctive est une membrane transparente qui recouvre le blanc de l’œil et tapisse l’intérieur des paupières. Le mélanome conjonctival est très rare. Il se présente souvent sous la forme d’une tumeur en relief et contient peu ou pas de pigment. La tumeur se développe le plus souvent dans la conjonctive bulbaire, la membrane muqueuse qui recouvre la surface externe du globe oculaire. Contrairement aux autres formes de mélanome oculaire qui se propagent le plus souvent au foie, lorsque le mélanome conjonctival se propage, c’est le plus souvent aux poumons.

Travaux cités : « Types of Ocular Melanoma », CureOM.org [en anglais]

L’équipe médicale se compose généralement d’un ophtalmologue, d’un oncologue et d’un radio‑oncologue. Un ophtalmologue est un médecin spécialiste des yeux qui sera en mesure de vous renseigner sur les traitements convenant à une tumeur primaire de l’œil. Un oncologue prend en charge les cancers métastatiques, pose le pronostic et détermine les thérapies existantes et expérimentales susceptibles de traiter ou de prévenir l’apparition du mélanome. Un radio-oncologue s’occupe de la radiothérapie. Dans certains cas, le traitement est administré à la tumeur de l’œil, dans d’autres, à une partie du mélanome qui s’est propagé.

Vous devez vous assurer que le médecin qui vous suivra pendant cette épreuve possède l’expérience voulue dans le traitement de votre type de cancer pour vous traiter et qu’il vous comprend. Parfois, cela signifie demander un deuxième avis. Le médecin qui a établi le diagnostic n’est pas toujours la bonne personne pour vous traiter. Posez-lui des questions sur son expérience concernant le cancer dont vous êtes atteint; s’il n’a pas d’expérience, demandez-lui de vous orienter vers d’autres médecins plus chevronnés de votre région (ou ailleurs).

N’hésitez pas à parcourir ce site Web pour trouver de plus amples informations et des ressources. Par exemple, consultez notre page Soins personnels après le cancer pour trouver la liste de questions à poser à votre équipe médicale, vous abonner à notre infolettre électronique pour vous tenir au courant des Nouvelles d’Ocumel Canada, ou nous retrouver aux réunions Patient/Caregiver Support virtual meetings pour établir des liens. Vous pouvez également cliquer sur le lien suivant pour découvrir le point de vue d’un survivant d’un mélanome oculaire métastatique et ses conseils directs sur les options de traitement du mélanome oculaire actuellement proposées au Canada : Opening Our Eyes To Ocular Melanoma. [en anglais]

Cliquez sur l’image ci-dessous pour rencontrer d’autres patients, survivants et soignants en vous joignant à notre groupe Facebook, Connexion mélanome oculaire :

Énumérées ci-dessus sont des sources d’information et de soutien qui pourraient vous être utiles. Ces groupes ne sont pas connectés à la Fondation Sauve ta peau. Les liens sont des sources d’information utiles, mais nous ne surveillons pas l’exactitude ni la qualité du contenu.

REMARQUE: les informations du site web de la Fondation Sauve ta peau ne sont pas destinées à remplacer les conseils médicaux d’un médecin ou d’un prestataire de soins de santé. Bien que nous fassions tout notre possible pour que les informations de notre site soient aussi actuelles que possible, veuillez noter que les informations et les statistiques sont susceptibles de changer à mesure que de nouvelles recherches et études sont publiées.

Show Buttons
Hide Buttons