English
info@saveyourskin.ca

Blog

Statistiques de la Société canadienne du cancer pour 2023

L’équipe de la Save Your Skin Foundation espère que vous avez passé de merveilleuses fêtes de fin d’année avec vos proches. La Société canadienne du cancer (SCC) a publié son document de statistiques pour 2023 en novembre, et pour marquer le début de la nouvelle année, nous aimerions récapituler ses conclusions. Bien que certains de ces résultats soient décourageants, nous continuons à observer une baisse des taux de mortalité pour le mélanome. Cela prouve que l’accès des Canadiens à des traitements innovants, y compris les essais cliniques, signifie que moins de Canadiens perdent la vie à cause du mélanome.

Veuillez noter que la SCC a effectué sa dernière révision complète des statistiques en 2021. Cela signifie que les statistiques suivantes n’ont pas été mises à jour, parce que le mélanome n’a pas été inclus dans les mises à jour de 2023.

  • Le taux de diagnostics de cancer de la peau par mélanome continue d’augmenter, bien qu’il s’agisse d’un cancer largement évitable (11).
  • En 2023, le mélanome représentait 4,5 % des cancers diagnostiqués chez les hommes et 3,6 % chez les femmes (13).
  • Le mélanome était le quatrième cancer diagnostiqué chez les Canadiens âgés de 30 à 49 ans (15).
  • L’augmentation la plus importante du taux d’incidence normalisé selon l’âge depuis 1984 est celle du mélanome chez les hommes, à un taux constant de 2,2 % par an (19).
  • Des taux d’incidence et de mortalité plus élevés ont été observés dans les provinces côtières, telles que la Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard (22).
  • La probabilité qu’un Canadien développe un mélanome au cours de sa vie est de 2,3 % (26).
  • En 2023, 1,8 % des Canadiens s’identifiant comme des hommes sont décédés d’un mélanome, contre 1,1 % des Canadiens s’identifiant comme des femmes (37).
  • Le taux de mortalité par mélanome continue de diminuer au Canada, de -2,6 % par an chez les hommes depuis 2013 et de -3 % par an chez les femmes depuis 2014 (46, 43).

Les informations ci-dessus proviennent de : Comité consultatif des statistiques canadiennes sur le cancer, en collaboration avec la Société canadienne du cancer, Statistique Canada et l’Agence de la santé publique du Canada. Statistiques canadiennes sur le cancer 2023. Toronto (Ontario) : Société canadienne du cancer, 2023.

Read more

Mélanome sur la jambe : comprendre la détection et le pronostic

Le mélanome est une forme grave de cancer de la peau qui peut apparaître n’importe où sur le corps. Il se développe souvent dans les zones exposées au soleil, comme le dos, les jambes, les bras et le visage, mais il peut aussi apparaître dans des régions moins exposées. Dans cet article de blog, nous allons explorer les principaux aspects du mélanome sur la jambe, notamment son apparence, sa détection et son pronostic.

Mélanome sur la jambe : ce qu’il faut savoir

L’emplacement est important pour le développement du mélanome

Les mélanomes se développent le plus souvent dans les zones exposées au soleil, y compris les jambes. Il est essentiel de reconnaître que les mélanomes peuvent également apparaître dans des zones peu exposées au soleil, comme la plante des pieds, la paume des mains et le lit des ongles. Ces mélanomes cachés sont plus fréquents chez les personnes à la peau plus foncée.

La détection précoce est cruciale

La détection précoce d’un mélanome peut augmenter considérablement les chances de succès du traitement. Il est important d’examiner régulièrement votre peau pour détecter toute nouveauté, tout changement ou toute anomalie, non seulement sur les zones exposées au soleil, mais aussi sur les zones protégées. Chez les femmes, il convient de noter que les mélanomes apparaissent fréquemment sur les jambes, tandis que les hommes ont tendance à les développer sur le tronc[1]. Cependant, les mélanomes peuvent apparaître n’importe où sur la peau, même sur des zones qui ne sont pas directement exposées au soleil.

Apparence du mélanome sur la jambe

Le mélanome sur la jambe peut se présenter et se comporter différemment d’une personne à l’autre. Les caractéristiques sont les suivantes :

  1. Taches, plaies, grains de beauté ou bosses sur la peau qui changent de forme, de taille ou de couleur.
  2. Peau écailleuse de couleur rouge ou brune
  3. Une peau qui suinte, saigne, gonfle ou peut être douloureuse, démanger ou être sensible[2].


Pronostic et survie

La localisation joue un rôle crucial dans le pronostic et la survie des patients atteints de mélanome. Selon la Société canadienne du cancer, un mélanome situé sur les bras ou les jambes a généralement un meilleur pronostic qu’un mélanome situé sur la partie centrale du corps, la tête ou le cou[3].

La détection précoce et la sensibilisation sont essentielles pour les mélanomes sur les jambes.

En conclusion, le mélanome peut toucher n’importe quelle partie du corps, y compris les jambes. La détection précoce et la prise de conscience de l’apparition de mélanomes sur les jambes sont essentielles pour augmenter les chances de succès du traitement. Un auto-examen régulier de la peau et la compréhension des différents types et localisations du mélanome peuvent faire une différence significative dans l’obtention d’un pronostic positif.

N’oubliez pas de consulter un professionnel de la santé si vous remarquez des changements cutanés inhabituels ou si vous avez des inquiétudes au sujet d’un mélanome. Votre médecin peut vous fournir un diagnostic approprié, discuter des options de traitement et vous guider vers le meilleur plan d’action pour votre situation spécifique.

Read more

Le cancer de la peau est-il guérissable?

Le cancer de la peau est une forme prévalente de cancer qui affect des millions de personnes dans le monde. Au Canada, environ 80 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer de la peau chaque année[1]. Le cancer de la peau comprend différents types, les plus commun étant le carcinome basocellulaire (CBC), le carcinome spinocellulaire (CSC) et le mélanome. Si un cancer de la peau a été diagnostiqué chez vous ou chez l’un de vos proches, vous vous demandez peut-être si ce cancer est guérissable. Les perspectives pour les personnes atteintes d’un cancer de la peau dépendent de plusieurs facteurs, notamment la détection précoce, le type, le stade et le traitement. Voyons ce que les experts ont à dire! détection précoce est essentielle

Selon la Cleveland Clinic, presque tous les cancers de la peau peuvent être guéris s’ils sont traités avant qu’ils ne se propagent. Cela souligne le rôle crucial de la détection précoce. Plus le cancer de la peau est détecté et retiré tôt, plus les chances de guérison sont grandes. Il est essentiel de prévoir des examens réguliers chez un dermatologue pour s’assurer que tout problème potentiel est identifié rapidement. Si vous remarquez quelque chose d’inhabituel sur votre peau, n’hésitez pas à contacter votre médecin.

Types de cancer de la peau

Comme l’indique le Cancer Research UK, les différents types de cancer de la peau ont des pronostics variables :

LE CARCINOME BASOCELLULAIRE (CBC)

Le carcinome basocellulaire est très curable, avec une probabilité extrêmement faible de se propager à d’autres parties du corps. La plupart des cas peuvent être traités efficacement en retirant le tissu cancéreux ainsi qu’une petite partie de la peau saine environnante.

LE CARCINOME SPINOCELLULAIRE (CSC)

Le CCS est aussi généralement curable, avec un taux de réussite élevé dans le traitement. Dans certains cas, lorsque le CCS s’est propagé aux ganglions lymphatiques ou à d’autres parties du corps, il peut encore être guéri par un traitement approprié tel que la chirurgie, la radiothérapie, la thérapie ciblée ou la cryothérapie.

MÉLANOME

Le mélanome à un stade précoce est souvent guérissable par la chirurgie[3]. Parmi les techniques chirurgicales disponibles pour le mélanome, l’excision large est couramment recommandée. Cette procédure implique l’ablation complète du tissu cancéreux. Les mélanomes plus avancés nécessitent souvent d’autres formes de traitement, telles que la dissection des ganglions lymphatiques, l’immunothérapie et la thérapie ciblée.

MÉLANOME

Facteurs pronostiques

Le pronostic des cancers de la peau sans mélanome est généralement excellent, mais divers facteurs peuvent l’influencer, comme l’explique la Société canadienne du cancer. Ces facteurs sont les suivants:

L’emplacement : Le cancer de la peau sur certaines zones, comme le contour des yeux, le nez, les lèvres, les oreilles, le cuir chevelu, les doigts, les orteils et les organes génitaux, peut présenter un risque plus élevé de récidive ou de métastase.

Taille et profondeur : Les tumeurs plus grosses et celles qui se sont développées en profondeur dans la peau sont plus susceptibles de revenir.

Récidive : Un cancer de la peau qui réapparaît après un traitement peut avoir un pronostic moins favorable.

Type ou sous-type : Certains sous-types de CBC et de CSC ont tendance à se développer plus rapidement et ont des résultats différents.

Immunosuppression : L’affaiblissement du système immunitaire peut avoir un impact sur le pronostic.

Stade : Le stade au moment du diagnostic est un facteur déterminant du pronostic.

Le cancer de la peau est-il guérissable?

En général, les perspectives pour le cancer de la peau sont positives. Selon l’American Academy of Dermatology, le taux de survie à 5 ans du mélanome est de 99 % s’il est détecté et traité avant qu’il ne se propage aux ganglions lymphatiques. Pour le BCC et le SCC, les perspectives sont favorables, surtout en cas de diagnostic précoce. Toutefois, le pronostic peut varier en fonction de l’évolution du cancer de la peau.

En conclusion, la plupart des cancers de la peau sont guérissables, surtout lorsqu’ils sont détectés et traités à un stade précoce. Une détection précoce, des examens réguliers chez un dermatologue et un traitement rapide sont essentiels pour garantir un résultat positif. Bien que le cancer de la peau puisse être un diagnostic grave, les progrès des traitements médicaux offrent de l’espoir et de l’optimisme aux personnes touchées par cette maladie.

N’oubliez pas que les statistiques et les opinions citées sur cette page sont générales et ne s’appliquent pas à l’expérience de chaque personne en matière de cancer de la peau.  Si vous avez des inquiétudes concernant votre cas particulier, consultez votre prestataire de soins de santé pour obtenir des conseils personnalisés sur votre pronostic et vos options de traitement.

Read more

Le cancer de la peau est-il dangereux ? Comprendre les risques et le pronostic

Le cancer de la peau est une maladie répandue et potentiellement mortelle qui touche des millions de personnes chaque année. La question se pose souvent : “Le cancer de la peau est-il dangereux ?” Pour répondre à cette question, nous allons explorer les différents types de cancer de la peau ainsi que leurs risques potentiels et leur pronostic.

Le mélanome :

Le mélanome est l’une des formes les plus graves de cancer de la peau. La Société canadienne du cancer estime qu’il a causé 1 200 décès au Canada en 2022. Les perspectives d’avenir des personnes atteintes de mélanome peuvent varier considérablement. La plupart des mélanomes peuvent être guéris s’ils sont détectés et traités avant qu’ils ne se propagent. La détection et l’ablation précoces du mélanome sont essentielles pour une guérison complète.

Cancers de la peau autres que le mélanome :

LE CARCINOME BASOCELLULAIRE (CBC) :

Selon la Skin Cancer Foundation, le carcinome basocellulaire est la forme la plus courante de cancer de la peau, touchant 50 000 à 60 000 Canadiens chaque année[1]. Le CBC est généralement considéré comme moins dangereux que le mélanome. Cependant, s’il n’est pas détecté et traité à temps, il peut devenir localement destructeur et, dans de rares cas, donner lieu à des métastases.

LE CARCINOME SPINOCELLULAIRE (CSC) :

Le CSC est la deuxième forme la plus courante de cancer de la peau, avec environ 20 000 cas diagnostiqués chaque année au Canada[2]. Comme le CBC, le CSC peut être localement destructeur et parfois métastaser s’il n’est pas détecté et traité à un stade précoce.

LE CARCINOME À CELLULES DE MERKEL (CCM) :

Le CCM est un cancer de la peau relativement rare mais très agressif. Les CCM présentent un risque élevé de récidive et de métastases, ce qui souligne l’importance cruciale d’une détection et d’un traitement précoces.

Facteurs pronostiques

Le pronostic et les taux de survie des cancers de la peau sont influencés par plusieurs facteurs, comme le souligne la Société canadienne du cancer :

L’emplacement : Le cancer de la peau sur certaines zones, comme le contour des yeux, le nez, les lèvres, les oreilles, le cuir chevelu, les doigts, les orteils et les organes génitaux, peut présenter un risque plus élevé de récidive ou de métastase.

Taille et profondeur : Les tumeurs plus grosses et celles qui se sont développées en profondeur dans la peau sont plus susceptibles de revenir.

Récidive : Un cancer de la peau qui réapparaît après un traitement peut avoir un pronostic moins favorable.

Type ou sous-type : Certains sous-types de CBC et de CSC ont tendance à se développer plus rapidement et ont des résultats différents.

Immunosuppression : L’affaiblissement du système immunitaire peut avoir un impact sur le pronostic.

Stade : Le stade au moment du diagnostic est un facteur déterminant du pronostic.

Perspectives pour le cancer de la peau

En général, les perspectives pour le cancer de la peau sont positives. Selon l’American Academy of Dermatology, le taux de survie à 5 ans du mélanome est de 99 % s’il est détecté et traité avant qu’il ne se propage aux ganglions lymphatiques. Pour le CBC et le CSC, les perspectives sont favorables, surtout en cas de diagnostic précoce. Toutefois, le pronostic peut varier en fonction de l’évolution du cancer de la peau. En conclusion, la plupart des cancers de la peau sont guérissables, surtout lorsqu’ils sont détectés et traités à un stade précoce. Une détection précoce, des examens réguliers chez un dermatologue et un traitement rapide sont essentiels pour garantir un résultat positif. Bien que le cancer de la peau puisse être un diagnostic grave, les progrès des traitements médicaux offrent de l’espoir et de l’optimisme aux personnes touchées par cette maladie. Si vous avez des inquiétudes concernant votre cas particulier, consultez votre prestataire de soins de santé pour obtenir des conseils personnalisés sur votre pronostic et vos options de traitement.

En résumé, pour répondre à la question “le cancer de la peau est-il dangereux ?“, il faut tenir compte de divers éléments tels que le type, le stade et d’autres facteurs de pronostic. Le mélanome est considéré comme le plus dangereux des cancers de la peau courants, tandis que le CBC et le CSC peuvent également présenter des risques importants s’ils ne sont pas détectés et traités rapidement. Comprendre ces risques et travailler avec un professionnel de la santé pour évaluer le pronostic en fonction des facteurs individuels sont des étapes essentielles dans la gestion et le traitement du cancer de la peau. La détection précoce reste la clé de l’amélioration du pronostic et de la garantie d’un meilleur résultat.

Read more

Comprendre les effets secondaires des traitements pour le mélanome

Faire face à un diagnostic de mélanome peut être une expérience effrayante. Heureusement, il existe plusieurs options thérapeutiques pour lutter contre cette maladie. Ces traitements offrent un potentiel de guérison et de retour à une vie épanouie. Il est important de savoir que, comme tout traitement médical, les traitements du mélanome peuvent avoir des effets secondaires. Dans cet article, nous allons explorer les effets secondaires associés aux types de traitement les plus courants, en fournissant des informations qui peuvent permettre aux patients de naviguer en toute confiance dans leur parcours de traitement du mélanome.

Effets secondaires de l’immunothérapie

L’immunothérapie est un traitement qui stimule le système immunitaire pour combattre les cellules cancéreuses. Comme pour tout traitement, les effets secondaires peuvent varier d’une personne à l’autre. Ils varient également en fonction du type de médicament d’immunothérapie. La Société canadienne du cancer énumère les symptômes suivants :

Les effets secondaires de l’interféron alfa-2b (Intron A) ou de l’interleukine-2 (aldesleukine, Proleukin) pour le mélanome peuvent inclure :

  • Symptômes pseudo-grippaux : Les patients peuvent présenter des symptômes tels que de la fièvre, des frissons et des douleurs, qui rappellent ceux de la grippe.
  • Fatigue : La fatigue générale est un effet secondaire courant.
  • Perte d’appétit : L’anorexie, ou perte d’appétit, peut survenir.
  • Problèmes digestifs : Des effets secondaires tels que la diarrhée et les nausées/vomissements peuvent affecter certains patients.
  • Problèmes de peau : Une éruption cutanée peut apparaître comme effet secondaire.
  • Faible nombre de cellules sanguines : Certains patients peuvent présenter une diminution du nombre de cellules sanguines.
  • Dépression : L’interféron alfa-2b à haute dose peut entraîner une dépression.
  • Enflure : L’interleukine 2 peut entraîner l’enflure dû à une rétention d’eau.

Les effets secondaires de l’ipilimumab, du nivolumab ou du pembrolizumab (inhibiteurs de points de contrôle immunitaire) peuvent inclure :

  • Fatigue : Les patients peuvent ressentir une fatigue accrue.
  • Diarrhée : Des problèmes digestifs, y compris la diarrhée, peuvent survenir.
  • Problèmes de peau : Certaines personnes peuvent développer une éruption cutanée.
  • Maux de tête : Des maux de tête peuvent être un effet secondaire.
  • Problèmes hépatiques : Le jaunissement de la peau et des yeux peut indiquer des problèmes hépatiques.
  • Problèmes thyroïdiens : Des changements du poids, de la température corporelle, de fréquence cardiaque et de la pression artérielle peuvent résulter de problèmes thyroïdiens.
  • Problèmes pulmonaires : La toux et les difficultés respiratoires peuvent être des effets secondaires.

Il est important de noter que les effets secondaires peuvent survenir à tout moment pendant ou après l’immunothérapie. Si la plupart des effets secondaires sont temporaires et peuvent être gérés, certains peuvent persister à long terme. Il est essentiel que les patients signalent rapidement tout effet secondaire à leur équipe soignante, car celle-ci peut proposer des solutions pour atténuer ces symptômes et garantir une meilleure expérience du traitement.

Effets secondaires de la thérapie ciblée

La thérapie ciblée est un traitement qui attaque spécifiquement les cellules cancéreuses tout en épargnant les cellules saines. Cette approche entraîne généralement des effets secondaires moins nombreux et moins graves que la chimiothérapie ou la radiothérapie traditionnelle. Selon la Société canadienne du cancer, les effets secondaires courants de la thérapie ciblée pour le mélanome peuvent être les suivants :

  • Problèmes de peau : Des éruptions cutanées et la sécheresse peuvent affecter certains patients.
  • Sensibilité au soleil : Les patients peuvent devenir plus sensibles au rayons UV.
  • Douleurs musculaires, osseuses et articulaires : Certaines personnes peuvent ressentir des douleurs dans ces zones.
  • Fatigue : Une fatigue générale peut survenir.
  • Problèmes digestifs : La nausées, le vomissement et la diarrhée peuvent affecter certains patients.
  • Fièvre : Les patients peuvent avoir de la fièvre.
  • Problèmes oculaires : Certaines personnes peuvent avoir des problèmes oculaires.
  • Fonction hépatique anormale : Des problèmes hépatiques peuvent survenir.
  • Enflure : L’œdème peut survenir.

Tout comme pour l’immunothérapie, les effets secondaires de la thérapie ciblée peuvent apparaître à tout moment pendant ou après le traitement. Bien que de nombreux effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes ou avec une intervention médicale, il est essentiel que les patients fassent part de leurs inquiétudes à leur équipe soignante.

Effets secondaires de la radiothérapie

La radiothérapie est conçue pour cibler les cellules cancéreuses en causant un minimum de dommages aux tissus sains environnants, mais certains dommages peuvent tout de même survenir, causant des effets secondaires pendant le traitement, dans les jours ou les semaines qui suivent ou même des années après le traitement. Selon la Société canadienne du cancer, les effets secondaires dépendent de la taille et de l’emplacement de la zone traitée, de la dose et du calendrier de traitement :

  • Problèmes de peau : Des rougeurs et des irritations de la peau peuvent apparaître.
  • Fatigue : Une fatigue générale peut être un effet secondaire.
  • Perte de cheveux : Une perte de cheveux peut survenir dans la zone traitée.
  • Maux de bouche et de gorge : Lorsque les rayons sont dirigés vers la tête ou le cou, certains patients peuvent ressentir de l’inconfort au niveau de la bouche et de la gorge.
  • Lymphoedème : Cette enflure peut survenir lorsque la radiation vise la région de l’aisselle ou de l’aine.

Comme pour les autres traitements, les effets secondaires de la radiothérapie peuvent apparaître à différents moments. La plupart de ces effets secondaires sont gérables et il est important que les patients informent leur équipe soignante de tout problème.

Effets secondaires de la chirurgie

La chirurgie est un traitement courant du mélanome, mais elle peut aussi avoir des effets secondaires. Selon la Société canadienne du cancer, ces effets secondaires peuvent être les suivants :

  • Douleur : la douleur est souvent gérée par des analgésiques.
  • Cicatrices : Les interventions chirurgicales peuvent laisser des cicatrices.
  • Ecchymoses : Des ecchymoses peuvent se produire.
  • Changements de couleur de la peau : des changements de couleur de la peau peuvent se produire.
  • Infection de la plaie : Des infections du site chirurgical peuvent survenir.
  • Engourdissement : Certains patients peuvent ressentir un engourdissement dans la zone traitée.
  • Mauvaise cicatrisation : Des problèmes de cicatrisation peuvent survenir.
  • Lymphœdème : La dissection des ganglions lymphatiques peut entraîner une enflure.

Comme pour les autres méthodes de traitement, les effets secondaires de la chirurgie peuvent survenir à différents moments. Bien que la plupart des effets secondaires soient temporaires et puissent être traités, une communication ouverte avec l’équipe soignante est essentielle.

En conclusion, le traitement du mélanome est un parcours complexe et la compréhension des effets secondaires potentiels en est un élément essentiel. Bien que ces effets secondaires puissent être difficiles à gérer, la plupart d’entre eux le sont avec le soutien et les conseils d’une équipe soignante. Il est essentiel que les patients signalent rapidement tout effet secondaire, car une prise en charge précoce peut améliorer considérablement l’expérience globale du traitement et, en fin de compte, contribuer à une meilleure qualité de vie pendant et après le traitement du mélanome.

Obtenez du soutien

Pour les patients comme pour les proches aidants, un soutien adéquat est essentiel au processus de guérison. La Fondation Sauve ta peau s’engage à offrir le soutien individuel et personnalisé de la fondatrice Kathy Barnard. Nous offrons également le soutien d’autres patients et survivants grâce à notre initiative Je suis la preuve vivante !

Contactez-nous au 1-800-460-5832 ou envoyez un courriel à info@saveyourskin.ca

Nous sommes là pour vous aider !

Information sur d’autres types de cancer de la peau :

Carcinome basocellulaire

Le Carcinome Basocellulaire (CBC) représente environ 80 % de tous les cas de cancers de la peau non-mélanomes (CPNM) et touche principalement la population caucasienne et âgée. Le CBC prend naissance dans la couche basale de l’épiderme, et les études réalisées jusqu’à présent suggèrent que ses origines proviennent principalement de cellules souches.

Carcinome spinocellulaire

Le carcinome spinocellulaire (CSC) ou carcinome épidermoïde, qui apparaît dans les kératinocytes (cellules squameuses de la peau), est le deuxième cancer de la peau le plus fréquent. Le CSC apparaît habituellement au niveau des zones exposées au soleil, mais il peut également se développer sur une peau lésée (p. ex., cicatrices de brûlure ou plaies chroniques).

Carcinome à cellules de Merkel

Le carcinome à cellules de Merkel (CCM) est un type rare de cancer de la peau. Il apparaît dans les cellules de Merkel, présentes dans la partie la plus profonde de l’épiderme, et dans les follicules pileux. Les cellules de Merkel se trouvent près des nerfs et fabriquent aussi des hormones. Le CCM se propage généralement rapidement, et se développe sur des surfaces de peau souvent exposées au soleil (la tête, le cou, les bras et les jambes), mais il peut se manifester n’importe où.

Immunothérapie du mélanome. (s. d.). Société canadienne du cancer. Consulté le 14 décembre 2023, à l’adresse https://cancer.ca/fr/cancer-information/cancer-types/skin-melanoma/treatment/immunotherapy

Traitement ciblé du mélanome. (s. d.). Société canadienne du cancer. Consulté le 14 décembre 2023, à l’adresse https://cancer.ca/fr/cancer-information/cancer-types/skin-melanoma/treatment/targeted-therapy

Chirurgie du mélanome. (s. d.). Société canadienne du cancer. Consulté le 14 décembre 2023, à l’adresse https://cancer.ca/fr/cancer-information/cancer-types/skin-melanoma/treatment/surgery

Radiothérapie du mélanome. (s. d.). Société canadienne du cancer. Consulté le 14 décembre 2023, à l’adresse https://cancer.ca/fr/cancer-information/cancer-types/skin-melanoma/treatment/radiation-therapy

Read more

Conclusion de S’activer pour le mélanome 2023

Un énorme MERCI à tous nos participants dévoués et à nos généreux donateurs!
50 participants et 14 équipes à travers le Canada ont pris part à S’activer pour le mélanome cette année ! Nous avons été très touchés et inspirés par cette incroyable communauté de patients, de familles et d’amis.Après le succès de l’année dernière, nous nous sommes à nouveau fixé l’objectif ambitieux de collecter 75 000 dollars. Avec votre aide, nous avons fini par atteindre notre objectif encore une fois cette année !

Vidéo récapitulative

Pour conclure cette fin de semaine monumentale, nous avons créé la vidéo récapitulative ci-dessous. Nous espérons que vous prendrez quelques instants pour la regarder car nous rendons hommage à nos incroyables participants, donateurs et commanditaires. Vous pouvez également consulter notre PSA 2023 avec J.T. Miller des Vancouver Canucks !


Nous voulons aussi mettre en vedette les trois équipes qui ont recueillies le plus de fonds pour les remercier de leur dévouement.

Équipe Ocumel Canada

Basé à Victoria, en Colombie-Britannique, le capitaine d’équipe, Nigel Deacon, a encouragé les autres à faire un don à cette noble cause. Avec ses collègues membres d’équipe, ils ont réussi à récolter incroyablement 12 777 $ pour les patients atteints de mélanome oculaire.

Consultez sa page d’équipe ici.

Scots across the Rockies

Basée à Powel River, en Colombie-Britannique, la capitaine d’équipe Taylor Tomko a créé une page de don familiale dans l’espoir d’inspirer les autres à faire un don à cette noble cause. Avec ses collègues membres d’équipe, ils ont réussi à récolter incroyablement 9 704 $ pour les patients atteints de mélanome.

Consultez sa page d’équipe ici.

Helen’s Freewheelers’s

Basée à Nanaimo, en Colombie-Britannique, l’équipe Helen’s Freewheelers’s a collecté des fonds en l’honneur du courageux combat d’Helen contre le carcinome basocellulaire métastatique. Elle suit actuellement une immunothérapie sur l’île de Vancouver et explore des options de traitement plus avancées ainsi que des essais cliniques de médicaments. L’équipe a réussi à récolter 6 000 $.

Consultez leur page d’équipe ici.

Enfin, nous aimerions remercier les nombreuses entreprises qui se sont engagées à soutenir notre événement cette année. Montrez-leur votre soutien !

Read more

Il ne reste plus que 23 jours ! S’activer pour le Mélanome

ALORS QUE LE MOIS DE SEPTEMBRE APPROCHE À GRANDS PAS, notre excitation grandit tandis que nous nous préparons à mettre en lumière les réalisations incroyables de notre communauté.

Le mouvement qui a mené à notre très attendue cinquième collecte de fonds annuelle S’activer pour le mélanome n’a été rien de moins qu’une source d’inspiration. Cet événement n’est pas seulement un témoignage de notre dévouement collectif envers les personnes touchées par le mélanome, le mélanome non-mélanome, les cancers de la peau et le mélanome oculaire/uvéal, mais aussi un rappel puissant de l’impact que nous pouvons avoir ensemble. Inscrivez à votre agenda les dates du 22 au 24 septembre 2023, car nous nous unirons une fois de plus pour cette cause remarquable.

Conseils pour la collecte de fonds

L’équipe de la Fondation sauve ta peau tient à remercier les 21 participants qui se sont inscrits, ainsi que les 11 équipes qui ont déjà rejoint S’activer pour le mélanome. Votre engagement nous a propulsés au-delà de nos attentes, nous permettant d’atteindre 25 % de notre objectif de collecte de fonds.

Notre parcours est loin d’être terminé ! À chaque pas que nous faisons et à chaque contribution apportée, nous nous rapprochons un peu plus de notre objectif ultime. Les fonds recueillis grâce à S’activer pour le mélanome ont constamment offert un soutien inestimable à ceux et celles touchés par le mélanome, les cancers de la peau autres que le mélanome et le mélanome oculaire/uvéal.

À 23 jours de S’activer pour le mélanome, c’est le moment idéal pour lancer une nouvelle série de demandes de dons. Voici quelques conseils et astuces pour vous aider :

  1. Publiez fréquemment sur les médias sociaux. Les gens font rarement un don la première fois qu’on leur demande. En publiant fréquemment, vous éviterez les oublis et obtiendrez de meilleurs résultats.
  2. Envoyez des courriels personnels. La plupart des gens, lorsqu’on leur demande directement, sont heureux de faire un don pour une cause importante aux yeux d’un ami ou d’un membre de la famille.
  3. Racontez votre histoire. Cette cause est importante pour vous pour une bonne raison. Les personnes qui sont touchées par votre histoire seront plus enclines à donner.
  4. Utilisez une image. Nous connaissons tous le pouvoir des images. Pensez à inclure une photo de vous ou de votre famille dans vos messages ou vos courriels.
  5. Et n’oubliez pas de toujours inclure l’URL de votre page de collecte de fonds afin que les dons effectués à la suite de vos publications soient correctement attribués à votre équipe.

Pour en savoir plus comment faire la collecte de fonds, y compris des exemples de messages que vous pouvez utiliser, cliquez ici.

Nous avons créé plusieurs ressources pour vous aider à vous préparer pour S’activer pour le mélanome. Ces ressources comprennent :

  • Un Échéancier des participants – qui offre des conseils et des astuces pour vous préparer pour l’événement
  • Un Formulaire de dons – que vous pouvez imprimer et utiliser pour noter les dons qui vous sont faits en espèces, par chèque ou par carte de crédit
  • Une Lettre de demande de dons – que vous pouvez utiliser pour demander des dons aux entreprises
  • Une Chasse au trésor – que vous pouvez imprimer pour vous guider dans cette activité amusante pour les enfants
  • Des Instructions pour la chasse au trésor – qui vous indiqueront comment vous préparer pour la chasse au trésor
  • Trois Affiches – que vous pouvez imprimer et afficher dans votre ville pour promouvoir l’événement et inciter les gens à se joindre à votre équipe

Publications pour les médias sociaux

Sauvegardez et partagez ces publications sur vos comptes de médias sociaux pour encourager votre réseau à faire des dons à votre équipe ! Cliquez sur les images pour les télécharger.

« Les 23 et 24 septembre, je me mettrai au défi de (insérer votre activité) pour collecter des fonds pour les patients atteints de mélanome, de cancer de la peau autre que le mélanome et de mélanome oculaire pendant #SactiverPourLeMélanome. Comme vous le savez peut-être, j’ai (ou ma mère/mon mari/sœur/père/frère, etc.) reçu un diagnostic de (insérez le type de cancer) en (insérez l’année). Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que le mélanome et d’autres types de cancer de la peau sont diagnostiqués à un taux alarmant, et que les patients atteints de cancer ont besoin de notre aide.

Je vous demande donc de bien vouloir envisager de me soutenir dans la collecte de fonds pour les patients dans le besoin, afin que tous ceux qui sont diagnostiqués avec un (insérez le type de maladie) aient les mêmes chances de survie. Chaque dollar donné ira directement à un patient dans le besoin sous la forme de frais de traitement, de billets d’avion, d’hébergement et d’autres dépenses nécessaires mais coûteuses encourues pendant le traitement. Merci d’avance pour votre générosité. Faites un don ici. »

Read more

S’activer pour le mélanome 2023

S’activer pour le mélanome est de retour !

S’activer pour le mélanome est un défi sportif qui se déroule partout au Canada. L’objectif de l’événement est de sensibiliser les gens au mélanome, au cancer de la peau non mélanome et au mélanome oculaire, tout en recueillant des fonds pour soutenir les patients atteints de ces maladies lorsqu’ils en ont le plus besoin.

Cette année, l’événement aura lieu les 22 et 24 septembre 2023. Comme toujours, les participants pourront choisir un défi physique de leur choix à réaliser durant la fin de semaine de l’événement. Les participants formeront des équipes et, avec leurs amis et leur famille, tenteront d’atteindre leurs objectifs personnels de collecte de fonds.

Pour faciliter le tout, nous utiliserons cette année encore un site web personnalisé qui permet aux gens de s’inscrire, de faire des dons, de solliciter des dons, de suivre leur progression et de promouvoir l’événement en un seul endroit. Le site web comprend également de nombreuses ressources pour les participants afin de les aider à se préparer, ainsi qu’une page de questions-réponses pour plus d’informations.

Si vous souhaitez vous joindre à nous, veuillez visiter le site S’activer pour le mélanome 2023 et vous inscrire dès maintenant.

La Fondation Sauve ta peau est la seule organisation au Canada qui soutient financièrement les patients atteints de cancer de la peau au moment où ils en ont le plus besoin. Tout l’argent collecté grâce à vos dons est directement versé aux patients sous forme de frais de taxi, de coûts de traitement, de vols, d’hébergement et d’autres dépenses nécessaires mais coûteuses encourues pendant le traitement.

Que vous soyez un survivant qui souhaite apporter de l’espoir aux patients nouvellement diagnostiqués, le membre de la famille ou l’ami d’un patient qui souhaite envoyer un puissant message de solidarité, ou un patient qui veut contribuer à changer le visage du cancer pour toujours, nous vous invitons à prendre position contre le mélanome et à bouger avec nous en septembre prochain !

Main dans la main, nous combattons le mélanome ensemble !

Read more

Sondage de la FSTP – L’expérience des patients : Traitement systémique du mélanome cutané chez les adultes

En 2022, nous avons mené un sondage auprès de nos communautés de patients anglophones et francophones afin de recueillir des mesures des expériences déclarées par les patients (MEDP) concernant les expériences des adultes atteints de mélanome cutané au Canada. Le sondage portait sur les effets secondaires, le contexte actuel des soins et l’expérience holistique du mélanome cutané. Un segment du sondage portait sur l’expérience des personnes ayant reçu le pembrolizumab (Keytruda™) pour un mélanome de stade II. Nous vous invitons à lire le rapport ici (disponible en anglais seulement) ou en cliquant sur l’image ci-dessous. Si vous avez des questions, veuillez envoyer un courriel à info@saveyourskin.ca.

Comme toujours, nous sommes reconnaissants à notre communauté de patients qui nous offrent leur temps et leurs histoires. C’est grâce à vous que nous nous battons pour que tous les Canadiens bénéficient d’un accès équitable et rapide aux soins pour le mélanome, le mélanome oculaire et les cancers de la peau autres que le mélanome.

Read more

Une étape historique : la province du Manitoba proclame le mois de mai « Mois de la sensibilisation au mélanome et au cancer de la peau »

Le mois de mai est le Mois de la sensibilisation au mélanome et au cancer de la peau et cette année marque une étape importante puisque la province du Manitoba se joint à la cause en faisant la première proclamation provinciale de ce nom. La Fondation Sauve ta peau et Ocumel Canada sont à l’avant-garde de cette initiative, menant des campagnes locales, nationales et internationales pour sensibiliser à l’importance de la prévention et de la détection précoce des cancers de la peau.

Découvrez une liste complète d’initiatives pour le Mois de la sensibilisation au mélanome et au cancer de la peau ICI.

Pour la quatrième année consécutive, l’initiative de proclamation de la Fondation Sauve ta peau à inviter les municipalités canadiennes à prendre fermement position contre le cancer de la peau et à éduquer leurs communautés à la sécurité solaire par le biais de proclamations municipales. En date du 25 mai 2023, un nombre impressionnant de 43 municipalités se sont engagées à déclarer mai 2023 « Mois de la sensibilisation au mélanome et au cancer de la peau ». Consultez la liste ICI pour voir si votre ville en fait partie.

« Le travail et les initiatives inlassables de la Fondation Sauve ta peau en matière de sensibilisation aux cancers de la peau autres que le mélanome, au mélanome et au mélanome oculaire par le biais de campagnes nationales d'éducation, de plaidoyer et de sensibilisation sont vraiment louables. Notre gouvernement reconnaît l'importance des efforts visant à réduire l'incidence du cancer de la peau. J'adresse mes meilleurs vœux à la Fondation Sauve ta peau pour le succès des événements qu'elle organise pendant le mois de la sensibilisation au mélanome et au cancer de la peau. »

L’honorable Audrey Gordon. *Traduit par FSTP

Nous sommes extrêmement reconnaissants à l’honorable Audrey Gordon pour son soutien et de sa conviction quant à l’importance de la sûreté solaire.

De plus, les membres de l’équipe de la FSTP ont eu le privilège de s’adresser aux maires et aux conseils municipaux de plusieurs municipalités du pays, de partager leurs expériences personnelles en tant que patients et de diffuser le message crucial de la protection solaire et de la détection précoce du cancer de la peau.

Version anglaise : 

“The Save Your Skin Foundation’s tireless work and initiatives in raising awareness about non-melanoma skin cancers, melanoma and ocular melanoma through nationwide education, advocacy, and awareness campaigns are truly commendable. Our government acknowledges the significance of efforts to reduce the incidence of skin cancer. I extend my best wishes to Save Your Skin Foundation for the success of their planned events during Melanoma and Skin Cancer Awareness Month”.

Read more