EN CE MOIS DE LA SENSIBILISATION AU MÉLANOME, N’OUBLIEZ PAS LA SÉCURITÉ AU SOLEIL !

EN CE MOIS DE LA SENSIBILISATION AU MÉLANOME, N’OUBLIEZ PAS LA SÉCURITÉ AU SOLEIL !

Chaque mois de mai est non seulement le Mois de la sensibilisation au mélanome, mais aussi le début d’un temps ensoleillé et des plans d’été. Cette année, pendant que nous nous réfugions chez nous, aller au parc ou faire une promenade peut être un excellent moyen d’améliorer son humeur ; cependant, il est important de s’assurer que, non seulement, vous vous distanciez socialement, mais aussi que vous prenez des mesures de protection contre le soleil.

En 2019, la Société canadienne du cancer a estimé que des 220 400 nouveaux cas de cancer en 2019, 7 800 étaient des mélanomes (p. 25). Le mélanome représente 7 % des diagnostics de cancer, tant chez les jeunes (15-29 ans) que chez les adultes (30-49 ans), selon une répartition des nouveaux cas de cancer (pour certains cancers) par groupe d’âge au Canada (hors Québec), en 2011-2015 (p. 14). Si les taux d’incidence du mélanome ne sont pas aussi élevés que ceux des autres types de cancer, les taux de mortalité sont substantiels : sur les 82 100 décès par cancer prévus en 2019, 1 300 devraient être dus au mélanome (p. 47). Il est donc important de se protéger avec vigilance lorsque l’on est dehors au soleil, même s’il s’agit d’un voyage rapide.

Il est vrai que certaines populations sont plus à risque de développer un cancer de la peau, comme celles qui ont un cancer de la peau dans leur famille, qui ont la peau claire ou qui prennent des médicaments susceptibles de supprimer leur système immunitaire ; cependant, toute personne ayant eu des coups de soleil fréquents ou extrêmes à l’adolescence, ou qui continue à passer des périodes prolongées et non protégées au soleil, augmente considérablement son risque de développer un cancer de la peau, car chaque coup de soleil est signe de dommages cutanés. Bien que certaines de ces circonstances soient inévitables, il est possible de réduire votre risque de cancer de la peau en prenant les mesures de précaution suivantes tout en profitant de votre temps au soleil. Nous vous encourageons à partager ces conseils avec vos amis et votre famille en partageant notre page de ressources sur la sensibilisation à la sécurité au soleil (en anglais seulement), qui contient des liens vers plusieurs guides en ligne et à imprimer utiles sur la sécurité au soleil et la sensibilisation au cancer de la peau.

Prévention

Le conseil le plus important en matière de protection solaire est de limiter votre exposition. Profitez du plein air, mais prenez ces précautions :

   

La crème solaire est également votre alliée. Voici quelques conseils :

  • Emportez toujours avec vous un écran solaire format voyage et un baume à lèvres FPS, afin d’être toujours prêt
  • Procurez-vous un écran solaire d’un indice de protection d’au moins 30 et offrant une protection contre les rayons UVA et UVB
  • Appliquez votre crème solaire 20 minutes avant de vous exposer au soleil
  • Réappliquez votre crème solaire toutes les deux heures
  • Les crèmes ou lotions solaires offrent une meilleure couverture que les aérosols
  • Faites une liste des endroits que vous oubliez souvent, et couvrez-les en premier lieu – les endroits souvent oubliés comprennent le dessus des pieds, le dos des mains, le cou et les oreilles

 

Avant de sortir, n’oubliez pas de consulter l’indice UV de votre région. Vous pouvez également télécharger des applications de l’indice UV telles que le Widget de l’indice UV ou l’application Wolfram Sun Exposure Reference. Utilisez le guide ci-dessus pour vous aider à interpréter les indices UV.

Détection

Tout au long de l’année, il est important de se soumettre à un auto-examen de la peau une fois par mois. Si vous avez un partenaire, effectuez-les l’un pour l’autre. Prenez des photos ou notez les grains de beauté existants, afin d’avoir une référence en cas de changement. Si vous constatez des changements au niveau d’un grain de beauté, de nouvelles excroissances ou de nouveaux grains de beauté, ou si vous développez une plaie qui ne guérit pas, contactez votre médecin dès que possible – il n’y a pas de mal à être prudent, et une détection précoce signifie un traitement plus précoce.

Lorsque vous vérifiez votre propre peau ou celle de vos proches, gardez à l’esprit les “ABCDEFG” des vérifications de la peau :

  • A – Asymétrie. La forme d’une moitié ne correspond pas à l’autre moitié.
  • B – Bordure irrégulière. Les bords sont souvent déchiquetés, dentelés ou leur contour est flou. Le pigment peut se répandre dans la peau environnante.
  • C – Couleur inégale. Des nuances de noir, de brun et de beige peuvent être présentes. Des zones blanches, grises, rouges, roses ou bleues peuvent également être visibles.
  • D – Diamètre. Il y a un changement de taille, généralement une augmentation. Les mélanomes peuvent être minuscules, mais la plupart ont une largeur supérieure à 6 millimètres (environ 1/4 de pouce de large).
  • E – Évolution. Le grain de beauté a changé au cours des dernières semaines ou des derniers mois.
  • F – Ferme. Le grain de beauté est-il plus dur que la peau qui l’entoure ?
  • G – Grandissant. Le grain de beauté grossit-il progressivement ?

 

En examinant votre peau, vous devez également surveiller la kératose actinique, également connue sous le nom de kératose solaire. La kératose actinique se développe généralement chez les personnes âgées sur les zones de la peau exposées au soleil. La kératose actinique se présente sous la forme d’une tache rugueuse sur la peau et peut se manifester par des plaques rouges et squameuses ; elle est souvent confondue avec l’eczéma. Elle peut être sensible au toucher. Si elle n’est pas traitée, la kératose actinique peut se transformer en carcinome spinocellulaire.

(“Kératose actinique”. Scars Center.)

Lorsque vous passez du temps à l’extérieur cet été, n’oubliez pas de prendre des précautions contre le soleil. Restez en sécurité dehors !

No Comments

Post A Comment

Show Buttons
Hide Buttons