English
info@saveyourskin.ca

melanome

Statistiques de la Société canadienne du cancer pour 2023

L’équipe de la Save Your Skin Foundation espère que vous avez passé de merveilleuses fêtes de fin d’année avec vos proches. La Société canadienne du cancer (SCC) a publié son document de statistiques pour 2023 en novembre, et pour marquer le début de la nouvelle année, nous aimerions récapituler ses conclusions. Bien que certains de ces résultats soient décourageants, nous continuons à observer une baisse des taux de mortalité pour le mélanome. Cela prouve que l’accès des Canadiens à des traitements innovants, y compris les essais cliniques, signifie que moins de Canadiens perdent la vie à cause du mélanome.

Veuillez noter que la SCC a effectué sa dernière révision complète des statistiques en 2021. Cela signifie que les statistiques suivantes n’ont pas été mises à jour, parce que le mélanome n’a pas été inclus dans les mises à jour de 2023.

  • Le taux de diagnostics de cancer de la peau par mélanome continue d’augmenter, bien qu’il s’agisse d’un cancer largement évitable (11).
  • En 2023, le mélanome représentait 4,5 % des cancers diagnostiqués chez les hommes et 3,6 % chez les femmes (13).
  • Le mélanome était le quatrième cancer diagnostiqué chez les Canadiens âgés de 30 à 49 ans (15).
  • L’augmentation la plus importante du taux d’incidence normalisé selon l’âge depuis 1984 est celle du mélanome chez les hommes, à un taux constant de 2,2 % par an (19).
  • Des taux d’incidence et de mortalité plus élevés ont été observés dans les provinces côtières, telles que la Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard (22).
  • La probabilité qu’un Canadien développe un mélanome au cours de sa vie est de 2,3 % (26).
  • En 2023, 1,8 % des Canadiens s’identifiant comme des hommes sont décédés d’un mélanome, contre 1,1 % des Canadiens s’identifiant comme des femmes (37).
  • Le taux de mortalité par mélanome continue de diminuer au Canada, de -2,6 % par an chez les hommes depuis 2013 et de -3 % par an chez les femmes depuis 2014 (46, 43).

Les informations ci-dessus proviennent de : Comité consultatif des statistiques canadiennes sur le cancer, en collaboration avec la Société canadienne du cancer, Statistique Canada et l’Agence de la santé publique du Canada. Statistiques canadiennes sur le cancer 2023. Toronto (Ontario) : Société canadienne du cancer, 2023.

Read more

Comprendre les effets secondaires des traitements pour le mélanome

Faire face à un diagnostic de mélanome peut être une expérience effrayante. Heureusement, il existe plusieurs options thérapeutiques pour lutter contre cette maladie. Ces traitements offrent un potentiel de guérison et de retour à une vie épanouie. Il est important de savoir que, comme tout traitement médical, les traitements du mélanome peuvent avoir des effets secondaires. Dans cet article, nous allons explorer les effets secondaires associés aux types de traitement les plus courants, en fournissant des informations qui peuvent permettre aux patients de naviguer en toute confiance dans leur parcours de traitement du mélanome.

Effets secondaires de l’immunothérapie

L’immunothérapie est un traitement qui stimule le système immunitaire pour combattre les cellules cancéreuses. Comme pour tout traitement, les effets secondaires peuvent varier d’une personne à l’autre. Ils varient également en fonction du type de médicament d’immunothérapie. La Société canadienne du cancer énumère les symptômes suivants :

Les effets secondaires de l’interféron alfa-2b (Intron A) ou de l’interleukine-2 (aldesleukine, Proleukin) pour le mélanome peuvent inclure :

  • Symptômes pseudo-grippaux : Les patients peuvent présenter des symptômes tels que de la fièvre, des frissons et des douleurs, qui rappellent ceux de la grippe.
  • Fatigue : La fatigue générale est un effet secondaire courant.
  • Perte d’appétit : L’anorexie, ou perte d’appétit, peut survenir.
  • Problèmes digestifs : Des effets secondaires tels que la diarrhée et les nausées/vomissements peuvent affecter certains patients.
  • Problèmes de peau : Une éruption cutanée peut apparaître comme effet secondaire.
  • Faible nombre de cellules sanguines : Certains patients peuvent présenter une diminution du nombre de cellules sanguines.
  • Dépression : L’interféron alfa-2b à haute dose peut entraîner une dépression.
  • Enflure : L’interleukine 2 peut entraîner l’enflure dû à une rétention d’eau.

Les effets secondaires de l’ipilimumab, du nivolumab ou du pembrolizumab (inhibiteurs de points de contrôle immunitaire) peuvent inclure :

  • Fatigue : Les patients peuvent ressentir une fatigue accrue.
  • Diarrhée : Des problèmes digestifs, y compris la diarrhée, peuvent survenir.
  • Problèmes de peau : Certaines personnes peuvent développer une éruption cutanée.
  • Maux de tête : Des maux de tête peuvent être un effet secondaire.
  • Problèmes hépatiques : Le jaunissement de la peau et des yeux peut indiquer des problèmes hépatiques.
  • Problèmes thyroïdiens : Des changements du poids, de la température corporelle, de fréquence cardiaque et de la pression artérielle peuvent résulter de problèmes thyroïdiens.
  • Problèmes pulmonaires : La toux et les difficultés respiratoires peuvent être des effets secondaires.

Il est important de noter que les effets secondaires peuvent survenir à tout moment pendant ou après l’immunothérapie. Si la plupart des effets secondaires sont temporaires et peuvent être gérés, certains peuvent persister à long terme. Il est essentiel que les patients signalent rapidement tout effet secondaire à leur équipe soignante, car celle-ci peut proposer des solutions pour atténuer ces symptômes et garantir une meilleure expérience du traitement.

Effets secondaires de la thérapie ciblée

La thérapie ciblée est un traitement qui attaque spécifiquement les cellules cancéreuses tout en épargnant les cellules saines. Cette approche entraîne généralement des effets secondaires moins nombreux et moins graves que la chimiothérapie ou la radiothérapie traditionnelle. Selon la Société canadienne du cancer, les effets secondaires courants de la thérapie ciblée pour le mélanome peuvent être les suivants :

  • Problèmes de peau : Des éruptions cutanées et la sécheresse peuvent affecter certains patients.
  • Sensibilité au soleil : Les patients peuvent devenir plus sensibles au rayons UV.
  • Douleurs musculaires, osseuses et articulaires : Certaines personnes peuvent ressentir des douleurs dans ces zones.
  • Fatigue : Une fatigue générale peut survenir.
  • Problèmes digestifs : La nausées, le vomissement et la diarrhée peuvent affecter certains patients.
  • Fièvre : Les patients peuvent avoir de la fièvre.
  • Problèmes oculaires : Certaines personnes peuvent avoir des problèmes oculaires.
  • Fonction hépatique anormale : Des problèmes hépatiques peuvent survenir.
  • Enflure : L’œdème peut survenir.

Tout comme pour l’immunothérapie, les effets secondaires de la thérapie ciblée peuvent apparaître à tout moment pendant ou après le traitement. Bien que de nombreux effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes ou avec une intervention médicale, il est essentiel que les patients fassent part de leurs inquiétudes à leur équipe soignante.

Effets secondaires de la radiothérapie

La radiothérapie est conçue pour cibler les cellules cancéreuses en causant un minimum de dommages aux tissus sains environnants, mais certains dommages peuvent tout de même survenir, causant des effets secondaires pendant le traitement, dans les jours ou les semaines qui suivent ou même des années après le traitement. Selon la Société canadienne du cancer, les effets secondaires dépendent de la taille et de l’emplacement de la zone traitée, de la dose et du calendrier de traitement :

  • Problèmes de peau : Des rougeurs et des irritations de la peau peuvent apparaître.
  • Fatigue : Une fatigue générale peut être un effet secondaire.
  • Perte de cheveux : Une perte de cheveux peut survenir dans la zone traitée.
  • Maux de bouche et de gorge : Lorsque les rayons sont dirigés vers la tête ou le cou, certains patients peuvent ressentir de l’inconfort au niveau de la bouche et de la gorge.
  • Lymphoedème : Cette enflure peut survenir lorsque la radiation vise la région de l’aisselle ou de l’aine.

Comme pour les autres traitements, les effets secondaires de la radiothérapie peuvent apparaître à différents moments. La plupart de ces effets secondaires sont gérables et il est important que les patients informent leur équipe soignante de tout problème.

Effets secondaires de la chirurgie

La chirurgie est un traitement courant du mélanome, mais elle peut aussi avoir des effets secondaires. Selon la Société canadienne du cancer, ces effets secondaires peuvent être les suivants :

  • Douleur : la douleur est souvent gérée par des analgésiques.
  • Cicatrices : Les interventions chirurgicales peuvent laisser des cicatrices.
  • Ecchymoses : Des ecchymoses peuvent se produire.
  • Changements de couleur de la peau : des changements de couleur de la peau peuvent se produire.
  • Infection de la plaie : Des infections du site chirurgical peuvent survenir.
  • Engourdissement : Certains patients peuvent ressentir un engourdissement dans la zone traitée.
  • Mauvaise cicatrisation : Des problèmes de cicatrisation peuvent survenir.
  • Lymphœdème : La dissection des ganglions lymphatiques peut entraîner une enflure.

Comme pour les autres méthodes de traitement, les effets secondaires de la chirurgie peuvent survenir à différents moments. Bien que la plupart des effets secondaires soient temporaires et puissent être traités, une communication ouverte avec l’équipe soignante est essentielle.

En conclusion, le traitement du mélanome est un parcours complexe et la compréhension des effets secondaires potentiels en est un élément essentiel. Bien que ces effets secondaires puissent être difficiles à gérer, la plupart d’entre eux le sont avec le soutien et les conseils d’une équipe soignante. Il est essentiel que les patients signalent rapidement tout effet secondaire, car une prise en charge précoce peut améliorer considérablement l’expérience globale du traitement et, en fin de compte, contribuer à une meilleure qualité de vie pendant et après le traitement du mélanome.

Obtenez du soutien

Pour les patients comme pour les proches aidants, un soutien adéquat est essentiel au processus de guérison. La Fondation Sauve ta peau s’engage à offrir le soutien individuel et personnalisé de la fondatrice Kathy Barnard. Nous offrons également le soutien d’autres patients et survivants grâce à notre initiative Je suis la preuve vivante !

Contactez-nous au 1-800-460-5832 ou envoyez un courriel à info@saveyourskin.ca

Nous sommes là pour vous aider !

Information sur d’autres types de cancer de la peau :

Carcinome basocellulaire

Le Carcinome Basocellulaire (CBC) représente environ 80 % de tous les cas de cancers de la peau non-mélanomes (CPNM) et touche principalement la population caucasienne et âgée. Le CBC prend naissance dans la couche basale de l’épiderme, et les études réalisées jusqu’à présent suggèrent que ses origines proviennent principalement de cellules souches.

Carcinome spinocellulaire

Le carcinome spinocellulaire (CSC) ou carcinome épidermoïde, qui apparaît dans les kératinocytes (cellules squameuses de la peau), est le deuxième cancer de la peau le plus fréquent. Le CSC apparaît habituellement au niveau des zones exposées au soleil, mais il peut également se développer sur une peau lésée (p. ex., cicatrices de brûlure ou plaies chroniques).

Carcinome à cellules de Merkel

Le carcinome à cellules de Merkel (CCM) est un type rare de cancer de la peau. Il apparaît dans les cellules de Merkel, présentes dans la partie la plus profonde de l’épiderme, et dans les follicules pileux. Les cellules de Merkel se trouvent près des nerfs et fabriquent aussi des hormones. Le CCM se propage généralement rapidement, et se développe sur des surfaces de peau souvent exposées au soleil (la tête, le cou, les bras et les jambes), mais il peut se manifester n’importe où.

Immunothérapie du mélanome. (s. d.). Société canadienne du cancer. Consulté le 14 décembre 2023, à l’adresse https://cancer.ca/fr/cancer-information/cancer-types/skin-melanoma/treatment/immunotherapy

Traitement ciblé du mélanome. (s. d.). Société canadienne du cancer. Consulté le 14 décembre 2023, à l’adresse https://cancer.ca/fr/cancer-information/cancer-types/skin-melanoma/treatment/targeted-therapy

Chirurgie du mélanome. (s. d.). Société canadienne du cancer. Consulté le 14 décembre 2023, à l’adresse https://cancer.ca/fr/cancer-information/cancer-types/skin-melanoma/treatment/surgery

Radiothérapie du mélanome. (s. d.). Société canadienne du cancer. Consulté le 14 décembre 2023, à l’adresse https://cancer.ca/fr/cancer-information/cancer-types/skin-melanoma/treatment/radiation-therapy

Read more

Il ne reste plus que 23 jours ! S’activer pour le Mélanome

ALORS QUE LE MOIS DE SEPTEMBRE APPROCHE À GRANDS PAS, notre excitation grandit tandis que nous nous préparons à mettre en lumière les réalisations incroyables de notre communauté.

Le mouvement qui a mené à notre très attendue cinquième collecte de fonds annuelle S’activer pour le mélanome n’a été rien de moins qu’une source d’inspiration. Cet événement n’est pas seulement un témoignage de notre dévouement collectif envers les personnes touchées par le mélanome, le mélanome non-mélanome, les cancers de la peau et le mélanome oculaire/uvéal, mais aussi un rappel puissant de l’impact que nous pouvons avoir ensemble. Inscrivez à votre agenda les dates du 22 au 24 septembre 2023, car nous nous unirons une fois de plus pour cette cause remarquable.

Conseils pour la collecte de fonds

L’équipe de la Fondation sauve ta peau tient à remercier les 21 participants qui se sont inscrits, ainsi que les 11 équipes qui ont déjà rejoint S’activer pour le mélanome. Votre engagement nous a propulsés au-delà de nos attentes, nous permettant d’atteindre 25 % de notre objectif de collecte de fonds.

Notre parcours est loin d’être terminé ! À chaque pas que nous faisons et à chaque contribution apportée, nous nous rapprochons un peu plus de notre objectif ultime. Les fonds recueillis grâce à S’activer pour le mélanome ont constamment offert un soutien inestimable à ceux et celles touchés par le mélanome, les cancers de la peau autres que le mélanome et le mélanome oculaire/uvéal.

À 23 jours de S’activer pour le mélanome, c’est le moment idéal pour lancer une nouvelle série de demandes de dons. Voici quelques conseils et astuces pour vous aider :

  1. Publiez fréquemment sur les médias sociaux. Les gens font rarement un don la première fois qu’on leur demande. En publiant fréquemment, vous éviterez les oublis et obtiendrez de meilleurs résultats.
  2. Envoyez des courriels personnels. La plupart des gens, lorsqu’on leur demande directement, sont heureux de faire un don pour une cause importante aux yeux d’un ami ou d’un membre de la famille.
  3. Racontez votre histoire. Cette cause est importante pour vous pour une bonne raison. Les personnes qui sont touchées par votre histoire seront plus enclines à donner.
  4. Utilisez une image. Nous connaissons tous le pouvoir des images. Pensez à inclure une photo de vous ou de votre famille dans vos messages ou vos courriels.
  5. Et n’oubliez pas de toujours inclure l’URL de votre page de collecte de fonds afin que les dons effectués à la suite de vos publications soient correctement attribués à votre équipe.

Pour en savoir plus comment faire la collecte de fonds, y compris des exemples de messages que vous pouvez utiliser, cliquez ici.

Nous avons créé plusieurs ressources pour vous aider à vous préparer pour S’activer pour le mélanome. Ces ressources comprennent :

  • Un Échéancier des participants – qui offre des conseils et des astuces pour vous préparer pour l’événement
  • Un Formulaire de dons – que vous pouvez imprimer et utiliser pour noter les dons qui vous sont faits en espèces, par chèque ou par carte de crédit
  • Une Lettre de demande de dons – que vous pouvez utiliser pour demander des dons aux entreprises
  • Une Chasse au trésor – que vous pouvez imprimer pour vous guider dans cette activité amusante pour les enfants
  • Des Instructions pour la chasse au trésor – qui vous indiqueront comment vous préparer pour la chasse au trésor
  • Trois Affiches – que vous pouvez imprimer et afficher dans votre ville pour promouvoir l’événement et inciter les gens à se joindre à votre équipe

Publications pour les médias sociaux

Sauvegardez et partagez ces publications sur vos comptes de médias sociaux pour encourager votre réseau à faire des dons à votre équipe ! Cliquez sur les images pour les télécharger.

« Les 23 et 24 septembre, je me mettrai au défi de (insérer votre activité) pour collecter des fonds pour les patients atteints de mélanome, de cancer de la peau autre que le mélanome et de mélanome oculaire pendant #SactiverPourLeMélanome. Comme vous le savez peut-être, j’ai (ou ma mère/mon mari/sœur/père/frère, etc.) reçu un diagnostic de (insérez le type de cancer) en (insérez l’année). Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que le mélanome et d’autres types de cancer de la peau sont diagnostiqués à un taux alarmant, et que les patients atteints de cancer ont besoin de notre aide.

Je vous demande donc de bien vouloir envisager de me soutenir dans la collecte de fonds pour les patients dans le besoin, afin que tous ceux qui sont diagnostiqués avec un (insérez le type de maladie) aient les mêmes chances de survie. Chaque dollar donné ira directement à un patient dans le besoin sous la forme de frais de traitement, de billets d’avion, d’hébergement et d’autres dépenses nécessaires mais coûteuses encourues pendant le traitement. Merci d’avance pour votre générosité. Faites un don ici. »

Read more

Sondage de la FSTP – L’expérience des patients : Traitement systémique du mélanome cutané chez les adultes

En 2022, nous avons mené un sondage auprès de nos communautés de patients anglophones et francophones afin de recueillir des mesures des expériences déclarées par les patients (MEDP) concernant les expériences des adultes atteints de mélanome cutané au Canada. Le sondage portait sur les effets secondaires, le contexte actuel des soins et l’expérience holistique du mélanome cutané. Un segment du sondage portait sur l’expérience des personnes ayant reçu le pembrolizumab (Keytruda™) pour un mélanome de stade II. Nous vous invitons à lire le rapport ici (disponible en anglais seulement) ou en cliquant sur l’image ci-dessous. Si vous avez des questions, veuillez envoyer un courriel à info@saveyourskin.ca.

Comme toujours, nous sommes reconnaissants à notre communauté de patients qui nous offrent leur temps et leurs histoires. C’est grâce à vous que nous nous battons pour que tous les Canadiens bénéficient d’un accès équitable et rapide aux soins pour le mélanome, le mélanome oculaire et les cancers de la peau autres que le mélanome.

Read more

Découvrez la nouvelle ligne de maillots de bain de protection solaire certifiés UPF50+ au Canada – KRABĒO

À propos de la fondatrice de KRABĒO

Ceci est mon histoire.

En novembre 2021 on m’annonçait, pour une deuxième fois, que j’avais un cancer. On ne s’habitue pas à ce genre d’annonce. Une autre bombe venait d’exploser dans ma vie et celle de mon mari. S’en est suivie d’une série de tests à l’hôpital, de fin novembre au temps des Fêtes 2021, à tenter de comprendre une récidive possible… des années plus tard…

Il y a plus de 17 ans de ça, j’avais un grain de beauté au dos qui me piquait comme une piqûre de maringouin et je trouvais ça étrange. C’était l’époque des salons de bronzage qu’on fréquentait plusieurs fois par semaine pour tenter de rendre mon teint «peinte de lait» un peu bronzé et il m’en fallait des sessions pour avoir l’air «en santé» ! J’avais un abonnement au salon de bronzage du coin jusqu’à la fois où, avant de m’installer, j’ai parlé de mon grain de beauté à la propriétaire qui m’a clairement conseillée d’aller consulter, ce que j’ai fait quelques semaines plus tard.

J’avais 24 ans quand c’est arrivé la première fois. Honnêtement, depuis ce temps-là, après toutes ces années, je me sentais au-dessus de ça moi, le cancer, jusqu’à ce qu’un ganglion fasse surface en septembre 2021. C’est en constatant une petite bosse de rien du tout à l’aine droite que plusieurs médecins ont pensé inoffensive, voire inflammatoire qui m’a fait réagir. Je sentais que ce n’était pas bénin.

En créant KRABĒO, j'ai l'esprit tranquille. Pour moi, ma famille et pour vous.

Marie-Ève Richard

J’ai dû persister avec le système de santé pour aller plus loin et faire plus de tests pour trouver ce qui n’allait pas. Quand il y a un feeling que quelque chose ne va pas, il faut aller au bout de ses interrogations. Dans mon cas, effectivement ça n’allait pas. Ils ont découvert après une échographie qu’il y avait un mélanome. C’est tout un choc. Un retour à la case départ.

J’ai hésité à raconter mon histoire et même à en parler à mes propres enfants quand tout ça est arrivé, mais j’ai compris l’importance de partager ses expériences de vie, bonnes ou mauvaises, pour possiblement en aider d’autres par la suite.

Mon histoire est peut être aussi la vôtre. Elle m’a fait réaliser le grand manque de ressources et de connaissances face à cette maladie et la façon de me protéger adéquatement du soleil. C’est grâce à ce que j’ai traversé que j’ai décidé d’aider les gens qui m’entourent et la population en développant une gamme de vêtements de plage de protection UV certifiée et reconnue par les plus hautes normes mondiales de protection solaire, soit celle de couvrir 98% des rayons UVA et UVB. KRABĒO est née de ce désir et est fait entièrement au Québec avec amour.

Ainsi, lorsque je vois mes vêtements portés par les enfants et les gens de partout, j’ai le coeur léger en me disant que j’ai pu contribuer à réduire ce cancer que l’on peut éviter et qui augmente chaque année.

En créant KRABĒO, j’ai l’esprit tranquille. Pour moi, ma famille et pour vous.

À propos de KRABĒO

Chez KRABĒO, le soleil, l’eau, la plage sont source de bien-être et pour en profiter pleinement une chose est essentielle : la protection solaire.

Nous aimons profiter du soleil. Il faut avouer qu’il apporte beaucoup de positif à nos vies ! On oublie cependant tous les risques liés aux rayons UV.

On le dira jamais assez, les ultraviolets du soleil provoquent le vieillissement prématuré, l’apparition de taches jusqu’au cancer de la peau qui représentent un tiers des cancers les plus répandus dans le monde.

Pour nous, tout part de la protection de la peau, c’est au centre de toutes nos décisions, notre ligne directrice.

Les tissus testés en laboratoire sont certifiés UPF50+ et bloquent 98% des UVA et des UVB, et ce, sans produits toxiques, ni pour la peau, ni pour la planète.

Ils ont été soigneusement choisis pour répondre à ces deux critères : protéger votre peau et préserver les océans.

Nous fournissons des conseils pour profiter du soleil en toute sécurité et nous proposons également des moyens de sensibilisation pour contrer le cancer de la peau partout au Québec et au Canada.

KRABĒO a généreusement offert un rabais spécial de 10 % à tous les abonnés de l’infolettre de la Fondation Sauve ta peau. Le code sera disponible dans notre infolettre du mois de mai, alors dépêchez-vous de vous inscrire si ce n’est pas déjà fait !

Toutes les collections

Enfants et bébés

Nouveautés

Leur dévouement à la cause

KRABĒO a à coeur d’aider et de supporter son prochain. C’est la raison pour laquelle la communauté KRABĒO aide les personnes atteintes du cancer de la peau en supportant la Fondation Sauve ta peau et en remettant une partie des profits pour la cause !

Read more

Bienvenue à MorrisonRowe – une nouvelle marque canadienne de vêtements de protection contre les rayons UV

MorrisonRowe est une entreprise de vêtements de protection solaire pour tous les jours basée à Calgary, en Alberta. MorrisonRowe a été fondée par Cara et Tegan, deux amies de longue date, après que Cara eut été diagnostiquée avec de multiples carcinomes basocellulaires. Son dermatologue lui a recommandé de se couvrir le plus possible et de porter des vêtements de protection solaire lorsqu’elle était à l’extérieur. Elle a trouvé de nombreuses options pour la plage ou les activités sportives spécifiques, mais elle a eu du mal à trouver des vêtements FPS 50+ pour la vie de tous les jours. Elle ne voulait pas avoir l’air d’aller à la plage alors qu’elle effectuait des activités quotidiennes comme aller au parc avec ses enfants, promener le chien ou s’asseoir sur une terrasse avec des amis.

Cara et Tegan ne pouvaient pas ignorer cette énorme lacune du marché et le besoin de vêtements de protection solaire FPS 50+ pour tous les jours. Ce qui a commencé comme un besoin s’est transformé en une idée commerciale et Cara et Tegan se sont embarquées dans le lancement de leur propre marque de vêtements de protection solaire FPS 50+.

Avant de créer MorrisonRowe, Cara était infirmière diplômée en chirurgie oncologique et Tegan ingénieure. Ni l’une ni l’autre n’avaient d’expérience dans l’industrie de la mode, si bien que la création de la marque à partir de zéro a été un véritable défi.

Our mission is to make sun protection clothing part of your everyday wardrobe so you can grab something from your closet and know that no matter where the day takes you, sun protection is there. We have combined timeless style and everyday comfort with UPF 50+ protection so you don’t have to choose between looking great, feeling good, and protecting your skin.

Cara and Tegan

Cara et Tegan avaient quelques principes directeurs pour la marque : elles voulaient que tous leurs vêtements soient classés FPS 50+, qu’il s’agisse d’une marque canadienne et que leurs vêtements soient issus de sources durables et fabriqués dans le respect de l’éthique.

En ce qui concerne les vêtements proprement dits, Cara et Tegan avaient des concepts de design et des préférences en matière de tissus spécifiques. Pour elles, « tous les jours » signifie des vêtements intemporels, décontractés et confortables. Des vêtements que l’on portera tous les jours. Pour les tissus, Cara et Tegan voulaient des tissus en fibres naturelles comme le Tencel™, le chanvre et le coton biologique parce qu’ils offrent une respirabilité supérieure, sont agréables sur la peau et que leur production est généralement plus responsable. Cette préférence pour les tissus s’écarte nettement de la plupart des vêtements FPS 50+ disponibles sur le marché.

La recherche de tissus s’est avérée être l’un des plus grands défis sur le chemin du lancement de MorrisonRowe. (À part la pandémie et le fait d’élever de jeunes enfants, bien sûr). Cara et Tegan ont cherché sans relâche des tissus durables et éthiques, naturels et recyclés, avec un indice de protection FPS 50+. La plupart des fabricants de tissus contactés par Cara et Tegan n’avaient que peu ou pas d’expérience en matière de tests et d’indices FPS, en particulier lorsqu’il s’agissait d’utiliser des tissus en fibres naturelles.

Elles savaient qu’il existait des tissus en fibres naturelles avec un indice FPS 50+, mais leur approvisionnement s’est avéré difficile. Elles ont rapidement compris que si elles voulaient utiliser des tissus en fibres naturelles, elles devaient les envoyer elles-mêmes pour qu’ils soient testés et évalués. Les tissus ont été choisis en fonction de ce que Cara et Tegan souhaitaient en termes de texture, de composition, de conception du vêtement et de durabilité, puis ils ont été soumis à des tests FPS de base. Si le résultat était inférieur à FPS 50, Cara et Tegan revenaient à la case départ. Cela s’est produit plusieurs fois avant qu’elles ne trouvent les bons tissus.

Tous les tissus MorrisonRowe sont testés par une tierce partie indépendante et évalués dans un laboratoire au Québec selon les normes de l’industrie (ASTM D6544 et AATCC 183) pour s’assurer que chaque couleur a un FPS 50+. Les tissus MorrisonRowe sont exempts de tout traitement chimique pour les rendre FPS 50+. Ce sont plutôt les caractéristiques naturelles des fibres, la structure du tissu et la couleur qui font que le tissu offre une bonne protection.

Tous les vêtements MorrisonRowe sont conçus et fabriqués au Canada. Cara et Tegan travaillent depuis le début avec un créateur local de Calgary, Ereau Designs. Les vêtements ont été fabriqués uniquement à Calgary jusqu’à ce que la fabrication soit transférée récemment à Vancouver. Les vêtements MorrisRowe sont destinés aux femmes, aux hommes et aux enfants, et leur catalogue ne cesse de s’étoffer.

MorrisonRowe a généreusement offert une réduction spéciale de 10 % à tous les abonnés de l’infolettre de la Fondation Sauve ta peau. Le code sera disponible dans notre infolettre du mois de mai, alors dépêchez-vous de vous inscrire si ce n’est pas déjà fait !

Vêtements pour les femmes

Vêtements pour les hommes

Vêtements pour les enfants

Read more

Images du cancer de la peau chez les personnes de couleur

Il y a un manque flagrant de diversité raciale dans les images médicales des  maladies de la peau. 

Pour adresser cette lacune, nous avons collaboré avec une étudiante en médecine, Rebecca Lena, pour créer un document qui rassemblent des ressources qui donnent accès à des images du cancer de la peau (et d’autres maladies de la peau) chez les personnes de couleur. Nous sommes très contents d’être prêts à le partager.

Cliquez ici pour voir le document complet.

Vous pouvez aussi visitez notre nouvelle page sur le cancer de la peau chez les personnes de couleur ici.

 

 

Préparé par : Rebecca Lena MD (C)

Faculté de médecine de l’Université de Toronto

Version : 01/03/23

La référence bibliographique suivante est recommandée : LENA, Rebecca. Sources d’images du cancer de la peau chez les personnes de couleur [en ligne]. Fondation Sauve ta peau, Février 2023. Disponible sur : https://sauvetapeau.ca/wp-content/uploads/French-Digital-version-Skin-of-Colour-skin-cancer-imagesources.pdf. (date de consultation)

Read more

Récapitulatif du Défi d’un Viking 2023

La 4e édition du Défi d’un Viking s’est déroulée les 4 et 5 mars et nous ne pourrions être plus satisfaits de la façon dont l’événement s’est déroulé.

Au total, 36 personnes ont participé, parcourant un total combiné de 737 km, soit l’équivalent de 24,5 traversées du lac Winnipeg. Pour la première fois depuis la pandémie, Chris a pu retourner sur le lac avec son ami Shawn à Gimli (Manitoba) cette année, malgré les traitements et les effets secondaires qui accompagnent la lutte contre un cancer dangereux.

Nous remercions tous ceux qui ont contribué au Défi d’un Viking 2023. Vos actions ont constitué une puissante déclaration de soutien à Chris et aux autres patients atteints de mélanome à travers le Canada. Ensemble, nous avons recueilli près de 9 000 $ cette année. Depuis sa création en 2020, l’événement a permis d’amasser 50 000 $ pour aider les patients à obtenir le traitement de vie dont ils ont besoin.

Le fin de semaine en photos

From top left: Chris Isfeld, Shawn Bjornsson and friends, Lisa Boldt, Rosemary Westie and friends, Joan Denroche, Rosemary Westie and family, Chris Isfeld, Shawn Bjornsson and friends, Jessica Drakul.

 

Merci à nos partenaires !

Un grand merci aux entreprises qui ont généreusement commandité le Défi d’un Viking cette année :

  • Bristol Myers Squibb
  • Ship and Plough Tavern
  • Pfizer
  • Merck Canada
  • Sanofi

Read more

La 4e édition du Défi d’un Viking arrive à grands pas !

En mars 2020, Chris Isfeld et son ami d’enfance Shawn Bjornsson ont relevé un défi de taille. Trois ans après que Chris ait été diagnostiqué avec un mélanome de stade avancé et qu’il se soit remis d’une paralysie partielle à partir de la taille, ils ont couru 30 km à travers le lac Winnipeg gelé et ont récolté près de 20 000 $ pour les patients atteints de mélanome.

Un an plus tard, ils ont dû relever un autre type de défi : la pandémie mondiale a empêché Chris de retourner à Gimli pour courir sur le lac avec Shawn. Mais cela ne les a pas empêchés d’inciter les gens à travers tout le Canada à se joindre à eux pour courir afin de collecter des fonds et de sensibiliser le public, peu importe où ils se trouvaient.

L’année dernière, Chris a été confronté à une nouvelle difficulté. Une tumeur importante a été découverte sur sa glande surrénale droite, ce qui l’a obligé à interrompre son entraînement pour se concentrer sur son traitement.

Enfin, cette année, Chris a l’intention de retourner sur le lac avec son ami Shawn, malgré les traitements et les effets secondaires qui accompagnent la lutte contre un cancer dangereux. Chris fait une fois de plus preuve d’une intrépidité et d’un courage étonnants en se lançant un défi physique et mental. En vous joignant au Défi d’un Viking 2023, vous ferez une puissante déclaration de soutien à Chris et aux autres patients atteints de mélanome dans tout le Canada.

Tous les participants recevront un reçu pour leur don et ceux qui le souhaitent recevront une médaille commémorative. Si vous souhaitez recevoir un t-shirt spécialement conçu pour Le défi d’un Viking, veuillez vous rendre dans notre magasin Etsy pour faire un achat. N’oubliez pas de passer votre commande rapidement si vous voulez votre t-shirt à temps pour l’événement ! Pour en savoir plus sur l’histoire de Chris et les événements des années précédentes, cliquez ici.

Un message de Chris

 « Lorsqu’un traitement efficace cesse soudainement de fonctionner, on ne peut s’empêcher de paniquer, surtout lorsque les seules autres options sont des essais cliniques ou des interventions chirurgicales majeures. »

Cette année a été pleine de défis, avec beaucoup de difficultés. En juillet 2022, j’ai été accepté dans un essai clinique prometteur. Mené par un éminent oncologue spécialiste du mélanome à l’unité de recherche clinique sur le cancer au Princess Margaret à Toronto. L’essai exigeait des participants qu’ils aient au moins deux tumeurs actives afin de pouvoir en prélever une par voie chirurgicale et l’envoyer à un laboratoire aux États-Unis où ils reproduisent rapidement les lymphocytes infiltrant la tumeur (TIL). La chirurgie était difficile en raison des traitements de radiations précédents. Malheureusement, l’essai a échoué et le laboratoire n’a pas été en mesure de produire les lymphocytes qui combattent le cancer.

Je veux que tout le monde sache que j’ai toujours le moral et que je suis loin de jeter l’éponge. Je participerai à la 4e édition du Défi d’un Viking le 4 mars prochain sur le lac Winnipeg et je vous mets tous au défi  de vous chausser les lacets et d’être actifs pour soutenir la Fondation Sauve ta peau. Je prévois d’être à Gimli pour la fin de semaine, mais vous pouvez participer n’importe où et de n’importe quelle manière.

Détails de l’événement

Quand : Du 4 au 5 mars 2023

Où : N’importe où au Canada. Chris et Shawn courront à Gimli, MB, la plus grande communauté islandaise en dehors de l’Islande.

Comment : Pour participer, vous devez d’abord vous inscrire ici et vous engager à courir un certain nombre de kilomètres. Nous comptabiliserons le nombre de kilomètres promis et verrons combien de fois nous pourrons « traverser » le lac Winnipeg.

Chaque participant aura l’option d’obtenir une médaille gratuite pour commémorer sa participation.

Comme toujours, chaque dollar récolté lors de cet événement sera directement utilisé pour aider les patients atteints de mélanome, de cancer de la peau autre que le mélanome et de mélanome oculaire à répondre à leurs besoins quotidiens pendant leur traitement, notamment en matière de transport, d’hébergement et de garde d’enfants.

 

 

Read more

Webinaire – Mise à jour post-CMC 2023 avec le Dr Smylie

1 mars 2023 – 20 h – 21 h 30 HE

Présenté par le Dr Michael Smylie, du Cross Cancer Institute d’Edmonton, ce webinaire a passé en revue les principaux points à retenir, les données cliniques et autres mises à jour présentées lors de la Canadian Melanoma Conference qui s’est tenue à Banff, en Alberta, du 23 au 25 février 2023. Le Dr Smylie a présenté les données clés des essais cliniques de 2022 dans la gestion du mélanome, les dernières stratégies en matière de mélanome en ce qui concerne l’oncologie médicale, la pathologie, la radiothérapie et la chirurgie, et les approches de mise en œuvre qui maximisent la norme de soins pour les patients dans le domaine du mélanome. Le Dr Michael Smylie est oncologue médical au Cross Cancer Institute et professeur au département d’oncologie de l’université d’Alberta à Edmonton.

Regardez l’enregistrement ici

 

Présentatrices :

  • Kathy Barnard, présidente de la FSTP, survivante d’un mélanome de stade 4
  • Dr Michael Smylie, oncologue médical, Cross Cancer Institute, professeur, département d’oncologie, Université de l’Alberta, Edmonton
Read more